Viticulture

Flavescence Dorée > Point Situation


Les premières épidémies de flavescence dorée de la vigne ont été décrites en 1955 en armagnac et en chalosse. Dans les années 1960, il a été montré que la maladie est transmise par Scaphoideus titanus, une cicadelle venu d’Amérique, introduite dans le sud ouest de la France au début du XXéme siècle.

 

Dans les années 80, une violente progression de la maladie s’est manifestée atteignant la majeure partie du vignoble languedocien. Elle s’est ensuite étendue en Midi Pyrénées, puis en Aquitaine et au sud de la Charente.

En savoir + : La Flavescence Dorée au Niveau National.

 

Les premiers ceps contaminés en Drôme ont été découverts en 2001. Etant donné la proximité avec le Vaucluse, une partie de l’enclave des papes a été mis en Périmètre de Lutte Obligatoire (PLO) dès 2002.

 

 

La Flavescence dorée en PACA :

Treize communes du nord Vaucluse ont été contaminées au moins une fois entre 2002 et 2012.

 

En 2013, de nouvelles zones contaminées ont été découvertes dans le centre Vaucluse et dans le nord des Bouches-du-Rhône. Certains foyers sont détectés tardivement et sont de très grande ampleur. Le PLO est alors élargi et passe de 10 000 ha à 55 000 ha de vignoble.

 

Le Var est contaminé pour la première fois en 2014.

 

Informations complémentaires

Carte PLO 2014

Plan du site    Mentions légales