Zones Non Agricoles

Papillon palmivore > Symptômes


L’activité de la chenille dans le stipe se traduit par les symptômes et les dégâts suivants :

 

> présence de sciures sur le stipe,

> palmes perforées notamment chez les espèces au feuillage palmé

> existence de trous à la base du rachis observables au moment de la taille des palmiers (courant été)

> développement anormal de bourgeons axillaires,

> dessèchement anormal de palmes, notamment de la flèche.

 

Le dégât le plus grave est le dépérissement. Sa rapidité dépend du nombre de larves dans le sujet, de la date de l’infestation, de la taille du palmier, de l’âge et vraisemblablement de l’espèce de palmier.

La plante peut abriter la chenille sans même exprimer de symptômes.

 

Confusions possibles  :

La perforation des palmes n’est pas typique du papillon palmivore mais peut être le résultat de nombreux foreurs (ex : la sésamie du maïs, ou la pyrale des inflorescences). La présence de sciure peut être attribuée à d’autres insectes tels que la teigne du bananier ou le charançon rouge. Enfin le dessèchement anormal de palmes peut être dû à une attaque fongique (par exemple la pourriture rose).

 

Informations complémentaires

la teigne du bananier

Plan du site    Mentions légales