Zones Non Agricoles

Tigre du platane > Historique


Originaire d’Amérique du Nord, cet insecte a été observé pour la première fois en Europe en 1964 à Padoue (Italie) et pour la première fois en France en 1975 à Antibes. Depuis, son aire de propagation n’a pas cessé de s’étendre sur le territoire français. 

 

De 1975 jusqu’au début des années 2000 le tigre du platane s’observait essentiellement dans les départements situés au sud d’une ligne transversale partant de la Bretagne jusqu’à la Bourgogne.

 

Les gênes qu’il engendre ont conduit plusieurs équipes expérimentales à s’intéresser aux méthodes de lutte.

Historiquement les premiers travaux de lutte contre ce ravageur datent de 1984 avec la constitution d’un groupe de travail par OILB (Organisation Internationale de Lutte Biologique). Les résultats obtenus n’ont pas permis de proposer une méthode de lutte biologique.

 

Dans le courant des années 90 les services de l’Etat (SRPV) travaillent sur la mise au point de stratégies de lutte chimique. Les solutions proposées ont fait leurs preuves et ont permis aux collectivités de répondre aux attentes des riverains en matière de confort de leur rue.

 

A partir du début des années 2000 nous enregistrons des populations (et leur gêne associée) dans les régions du nord de la France comme par exemple l’Ile de France, le Nord, la Basse-Normandie… Les attentes en matière d’environnement et de santé publique évoluent et les collectivités sont demandeuses de disposer d’une méthode de lutte biologique.

Informations complémentaires

Plan du site    Mentions légales