Nouvelles problématiques phytosanitaires en PACA

Capricornes Asiatiques


Les capricornes asiatiques (deux espèces : Anoplophora glabripennis et Anoplophora chinensis) s’attaquent à un grand nombre d’arbres : peupliers, saules, ormes, érables et arbres fruitiers. Ce sont des coléoptères polyphages de la famille Cerambycidae. Ils peuvent attaquer des arbres en parfaite santé.

 

En 2003, le premier foyer est détecté en France à Gien dans le Loiret, sur des érables et des marronniers.

 

Ces deux espèces sont des organismes nuisibles de lutte obligatoire, dont l’introduction et la dissémination sont interdites en Europe. Ils ont été classés organismes de quarantaine dans l’Union Européenne par la Directive communautaire 2000/29/CE du 8 mai 2000 transposée par l’arrêté du 24 mai 2006 modifié.

 

Les adultes de couleur noir brillant mesurent entre 2 et 4 cm de long. Leurs antennes sont très longues et leurs élytres sont parsemés de taches blanches.

 

Les femelles déposent leurs œufs dans les fentes des arbres. Leurs larves se développent dans le tronc, les branches pour A.glabripennis, et dans les racines pour A.chinensis. Elles migrent ensuite dans le bois, creusant ainsi des galeries, qui sont à l’origine du dépérissement de l’arbre. Certains arbres affaiblis deviennent sensibles aux maladies et peuvent mourir.

 

En mai, les capricornes adultes sortent de l’arbre en émergeant par de trous forés qui peuvent atteindre 15 mm de diamètre. Ils se nourrissent ensuite des feuilles et des jeunes pousses.

 

Plusieurs symptômes peuvent révéler la présence de l’insecte, en fonction de la période d’observation.

En savoir + : Les symtômes selon la saison

 

La découverte de tout symptôme ou de la présence de l’insecte doit être déclarée au service Régional de l’Alimentation en charge de la protection des végétaux du département.

Plan du site    Mentions légales